performances

performances (3)

Gaston Carvallo

lundi, 07 mars 2016 00:00
Publié dans performances
Evaluer cet élément
(0 Votes)
Show de Gastón Carvallo
Figures avec jeux de mains impressionnantes et salsa con 2 murejes
Evaluer cet élément
(0 Votes)
Quel sens de la musicalite ! (WCS)

Evaluer cet élément
(0 Votes)
West Coast Swing

Cet article a pour but de vous montrer ce à quoi nous aimerions aboutir "en version salsa" et pourquoi nous demandons à nos cavaliers de savoir-faire aussi la cavalière et réciproquement. 

Urban Casino a diverses influences qui sont utilisées aussi bien dans sa pédagogie que dans la danse elle-même. L'une d'elle est le west coast swing, notamment lorsque l'on vous parle de cadre, de connexion, d'aimantations et de différentes techniques de déplacement et de guidage. 



Pour ceux qui ne le savent pas, souvent considérée comme un mélange entre le rock et la salsa portoricaine, le west coast swing est une danse issue du Lindy Hop. Cette danse est basée sur l'élasticité et une grande part à la création ainsi qu’à l'improvisation. C'est une danse très qui se veut très musicale, entendez par là que l'on danse en jouant avec la musique, avec les lignes mélodiques, avec les différents instruments, avec le rythmes ou avec les paroles. Elle peut se danser sur quasiment tous les styles musicaux. C'est donc une danse très riche qui s'inspire aussi d'autres styles de danses, comme peut aussi être la salsa cubaine.

Regardez les vidéos de Virginie Grondin et Maxence de Maxime Zzaoui, deux français qui dansent dans la catégorie "champions" de cette discipline.
Dans ces improvisations, vous pourrez voir des "inversions de guidage". Terme que j'utilise souvent pour dire que le cavalier et la cavalière inversent leur rôle au plein milieu de la danse. Regardez comment c'est beau. Comment c'est subtile et riche.

Hormis le fait que visuellement et musicalement cela est très beau à voir, le faire et aussi très enrichissant en terme de pédagogie et de sensations. 

Nous considérons qu'il est primordial pour quelqu'un qui veut devenir un très bon danseur de pouvoir comprendre ce que doit faire la cavalière afin de mieux la guider et de connaitre les sensations qu'elle peut avoir. Inversement pour la cavalière, la connaissance du cavalier lui permettra de mieux comprendre la difficulté du guidage et de lui donner de précieux conseils, mais aussi de pouvoir mieux appréhender certaines erreurs de guidage. Evidemment, cet apprentissage est évolutif. L'inversion de guidage à proprement parlé, sa technique et les passes où on elles seront intégrées ne sont vues qu'au niveau avancé. Mais dès les premiers cours, nos élèves sont sensibilisés à cette ouverture d'esprit et la base leur est apprise.

C'est vrai que dans la salsa le guideur est souvent viril et joue avec la danseuse. Comme dans la rumba, la danseuse jouera avec le cavalier en l'aguichant et en montrant toute sa féminité. Par jeu, le danseur essayera de la "vacciner" (vacuna) et la danseuse de se protéger. Dans le son aussi il y a un jeu entre les deux, le cavalière faisant sa belle, et le cavalier montrant sa cavalière à l'assistance car il est fier d'elle et la met en valeur. Sans parler des différents Orichas où chaque divinité aura un sexe et jouera donc par exemple avec la virilité ou la sensualité.
C'est peut-être ce qui explique que l'inversion de guidage est plus rare en salsa qu'en west coast. Mais pour ma part, je ne pense pas que cela soit une raison suffisante. D'ailleurs, de nombreux cubains peuvent aussi bien faire l'un ou l'autre des rôles. Hélas, l'environnement souvent plus macho de la salsa, parfois même "dragueur" ainsi que des idées préconçues n'encourage pas l'inversion de guidage. De plus, peu ont réellement le niveau pour réellement le faire. Nous ne sommes d'ailleurs pas beaucoup à le pratiquer en soirée, ce qui est dommage... Mais penser que cela n'est pas possible traduit à mon sens une vision erronée de la danse en général. D'ailleurs certaines personnes se manquant des cavaliers qui peuvent se laisser guider (et inversement), témoignent avant tout de leur faible ouverture d'esprit et très souvent la plupart d'entre-elles n'ont pas un niveau si élevé que cela en salsa. Certains peuvent penser que danser entre mecs est signe d'une carence en virilité, voire même qu'ils sont homos. Alors, qu'en réalité, c'est tout l’inverse. Prenez l'exemple sur l'origine du tango. De plus, cela montre une certaine affirmation de soi et ouverture d'esprit. Et surtout le plus important, une vraie connaissance de ce qu'est réellement la danse : jouer avec l'autre et avec la musique, et lui donner des sensations les plus riches possibles.
Enfin, comme vous le savez, nous aimons bien casser les préjugés. ;-) Voilà pourquoi nous aimerions arriver à ce résultat : que nos élèves puissent inverser les rôles pendant une danse, que les mecs puissent danser entre-eux et les filles entre-elles. Qu'ils dépassent tout clivage d'appartenance sexuelle, de préjugés et que sais-je ? Pour nous, cette philosophie et cette mentalité est importante et cela fait partie intégrante de notre enseignement et ce à quoi nous aimerions aboutir.